Championnat de France d’athlétisme Nancy - J4

''L'oeil du P.P.''

Acte IV et denier acte - Vendredi 14 juin

" Ils ont fait parler la poudre "

Cette dernière chronique ne dérogera pas à la ''règle'', parlons de la nuit... Encore une fois bonne mais trop courte. Par contre une étrangeté est à relever : selon Éric et Rémi, l'ours s'est introduit de nouveau dans notre chambre, difficile de vous le confirmer je dormais comme un... loir (qui a dit "comme un ours'' ?).

Réveil classique à 6h, départ à 7h, tout le monde est sur le pont avec une ponctualité digne des plus grands horlogers suisses. Les enjeux sont clairs pour cette dernière journée : améliorer au mieux un total déjà confortable chez les filles et accéder ainsi au Graal ; tout ''arracher'' pour les garçons afin de dépasser le collège de la justice et réaliser alors un doublé inédit...

Démarrons, la galanterie bien sûr, par les filles. Le total provisoire de la veille leur donnait une marge confortable, elles réussiront à l'améliorer de 4 points avec 358 pts ne laissant ainsi aucun espoir à Savigny le Temple (3ème ; 341 pts) et à Evry (2ème ; 345 pts). Une victoire magnifique ! Bravo les filles !

Pour les garçons, autant vous dire que le scénario s'est avéré des plus époustouflant... digne des plus grands polars avec un final renversant et de toute beauté.

Nous allons grappiller point par point notre retard sur le collège de la Justice qui au début de la journée est de 20 pts. C'est d'abord Clément qui en égalisant son record personnel à la perche permet de récupérer 7pts. Steven récupère à son tour 2pts de plus sur son deuxième 100m haies, on se rapproche ! En effet, le collège de la justice n'améliore rien. Vient la perche de Robin, qui faisant preuve d'une maîtrise remarquable arrivera jusqu'à 3m80, malgré une course 100 haies entre ses sauts, améliorant ainsi la côte de saut de 10 points... Vous avez fait les comptes, 19 points de rattrapés. A partir de ce moment là, je dois vous avouer que nous envisageons les différents scenarii : restent 3 possibilités de rentrer 2 pts pour finir devant et premiers. Antonio n'y arrivera pas sur son deuxième 80m haies. Plus que 2 courses... C'est ce moment que choisit Kevin pour enflammer la piste de son 50m, à peine sorti de ses starts le voilà coupant la ligne d'arrivée en 6''42 améliorant son record perso et le record du collège et surtout mettant deux points de plus dans la besace de l'équipe qui repasse donc ? Oui c'est bien vous suivez, qui repasse donc à +1 pt devant la Justice. Ce sport est décidément riche en émotions car j'apprends que le dernier relai 4x60m sera décisif. Pour faire simple notre équipe doit être, soit devant la Justice, soit  derrière sans que leur équipe améliore son temps. Le relai s'élance et Antonio termine devant la Justice, améliorant aussi le record du relai, c'est fait ! Le titre est gagné pour les garçons, des sauts, des cris, des pleurs, c'est énorme, indescriptible.

Je ne terminerai pas cette dernière chronique sans parler de l’équipe ''collège3'' qui trouve une belle cinquième place terminant à un point des quatrièmes. Bravo à Alyzée, Agnès, Pauline, Aloisse, Fanny et Océane ! Pas facile de voir les autres jouer les premiers rôles et rester dans l'ombre mais vous pouvez être fières de votre comportement, exemplaires, toujours là pour vos copines et copains. Un exemple.

La cérémonie protocolaire est belle, les médailles d'or brillent, pendues aux cous de nos élèves. Ils sont heureux, les objectifs étaient ambitieux, ils ont su les réaliser c'est incroyable.

Je savoure ces moments, comment imaginer cela sans le vivre, impossible. Je suis fier des 22, ces élèves que je suis depuis 2 ans pour les minimes 2 et 1 an pour les autres m'auront fait vibrer comme rarement voire même comme jamais, du bonheur à l'état brut.

Merci à toi Rémi et à toi Éric de m'avoir permis de vivre cette aventure entre amis plus qu'entre collègues. Vous voilà récompensés car pour vous pas de trophée, pas de médaille ni de coupe (exceptée celle de champagne que vous avez bien méritée) mais la plus belle des récompenses : le bonheur de vos élèves !

A bientôt !

Adrien HUGUET